Services / Formation / Orientation

Trouver une formation

  • Réussir sans diplôme : est-ce possible ?

    Sans diplôme, difficile de trouver un emploi fixe.
    Tous les ans de nombreux jeunes sortent du système scolaire sans aucune qualification.
    Trouver une formation représente un véritable investissement : en énergie, en temps et en argent. C'est une démarche individuelle que certains n'hésitent pas à qualifier de parcours du combattant. Pour vous aider à vous y retrouver, voici les réponses aux questions les plus courantes.

    Où s'informer pour connaître les diplômes ?

    Si vous êtes dans cette situation n’hésitez pas à vous renseigner sur les salons et forums sur les études et les métiers, les journées portes ouvertes dans les établissements qui vous intéressent.
    Une large documentation est disponible au CIDJ ou à la Cité des métiers ou auprès de la mission locale ou du CIO

    Le Centre d’Information et d’Orientation d’Aubervilliers
    80 rue Henri Barbusse Tél. : 01 48 33 46 07

    Ouvert le lundi 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 19 h 30
    du mardi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h.

    Pour allez plus loin consultez Ressources sur les études, la formation et l’emploi

  • Les solutions pour reprendre une formation

    • Comment reprendre des études supérieures sans le bac ?

      Vous pouvez préparer le DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires). C’est un diplôme homologué de niveau Bac (IV) qui donne aux non bacheliers la possibilité d’accéder aux études universitaires. Il peut aussi ouvrir la voie vers certaines écoles d’enseignement supérieur, et aussi la préparation des concours de niveau Bac.
      Pour se présenter à ce diplôme il faut avoir interrompu ses études depuis au moins deux ans et soit être âgé de 20 ans au moins et justifier de 2 années d’activité professionnelle (à temps plein ou partiel) ou alors être âgé de plus de 24 ans.
      Pour se préparer au DAEU il faut prendre contact directement avec les universités et se renseigner sur les critères de recrutement et les tarifs d’inscription.
      Il existe deux dominantes : l’option A est plus littéraire et l’option B est plus scientifique
      L’Université de Paris 13 prépare le DAEU A ET DAEU B

      99 Avenue Jean-Baptiste Clément - 93430 VILLETANEUSE – Tel. : 01 49 40 30 00

    • Formation à distance

      Attention avant de choisir un cours en ligne ou par correspondance. Si vous choissez ce type de formation le moyen le plus sur est le CNED (Centre National d'Enseignement à Distance). Cet organisme officiel possède plus de soixante ans d'expérience et est incontournable de la formation à distance. Mais se former derrière son PC, se former à distance peut être une bonne solution à condition d'être organisé, autonome et motivé.

    • les cours du soir

      Pour ceux qui travaillent, il y a la solution des cours du soir, cela demande de l’énergie et de l’organisation.
      Certains Gretas, le Cnam et certaines associations comme l’Association Philotechnique (cours paris/banlieue) à Paris proposent des formations qualifiantes en cours du soir.
      Inscription et renseignements au : 18, rue des Fossés Saint Jacques 75005 Tel. : 01 43 54 36 20

    • Programme régional qualifiant

      L’objectif des formations proposées par ce programme est d’acquérir une qualification, de développer et valider ses compétences, permettre de s’insérer ou de se maintenir dans l’emploi. Ce programme s’adresse aux Demandeurs d’Emploi (Jeunes et adultes), aux salariés dans le cadre de la formation continue.
      Le site du CARIF présente toutes les formations avec des fiches descriptives des programmes de formation.
      Les durées de formations sont variables et validées par des titres professionnels, des Certificats de Compétences Professionnelles (CCP) et des Certificats Complémentaires de Spécialisation (CCS).
      Les droits à la rémunération sont appréciés en fonction de la situation à l’entrée en stage.

    • Les formations par le contrat de travail en alternance

      De plus en plus de diplômes et de qualifications sont possibles en alternance dans pratiquement tous les secteurs d’activités.
      Les contrats d’apprentissage ou de professionnalisation ont un objectif commun : relancer l’insertion de tous les jeunes avec ou sans qualification.
      L’atout de l’alternance est d’acquérir une expérience au sein de l’entreprise.

      Le contrat d’apprentissage s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans et conduit à un diplôme. Ce contrat vous permet d’apprendre un métier et d’acquérir une qualification professionnelle reconnue par un diplôme, un titre d’ingénieur ou un titre répertorié, quel que soit son niveau.
      Vous pouvez être embauché(e) en contrat d’apprentissage par : Toute entreprise relevant du secteur artisanal, commercial ou industriel, ainsi que tout employeur du secteur public non industriel et non commercial.
      Votre statut :
      Vous êtes salarié(e) en contrat à durée déterminée (CDD) d’une durée de 1 à 3 ans (selon la nature du diplôme préparé), rémunéré(e) à hauteur d’un pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel (de 25 % à 78 %, selon votre âge et l’année d’exécution du contrat).

      Vous bénéficiez d’une formation professionnelle complète, dispensée en alternance : soit 50 % du temps se déroule en entreprise et les 50 % restants se passent en centre de formation.

      Le contrat de professionnalisation s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans et demandeurs d’emploi âgé de 26 ans et plus.
      C’est un contrat de formation en alternance, associant formation pratique en situation de travail et formation interne ou externe à l’entreprise.
      Votre statut :
      Vous êtes salarié(e) en contrat à durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI). La durée de ce contrat varie entre 6 à 12 mois, jusqu’à 24 mois dans certains secteurs professionnels.
      Votre rémunération :
      Si vous avez de moins de 21 ans : minimum 55% du SMIC ; (65% si vous êtes au moins titulaire d’un baccalauréat professionnel ou équivalent)
      Si vous avez entre 21 et 25 ans : minimum 70% du SMIC ; (80% si vous êtes au moins titulaire d’un baccalauréat professionnel ou équivalent)
      La formation se déroule sur votre temps de travail, elle est dispensée par un organisme de formation ou par votre entreprise, si elle dispose d’un service de formation.
      La formation est comprise entre 15% (150 heures minimum) et 25% de la durée totale de l’action de professionnalisation prévue en CDI ou du CDD.
      Il faut noter que la formation est centrée sur les besoins en compétences de l’entreprise.

      La mission locale d’Aubervilliers propose une prestation l’AVA qui peut vous aider à trouver un employeur pour un contrat en alternance.

Solliciter l'aide des professionnels de la Mission locale

Comment s’y retrouver? Quelles sont les différences entre les différents diplômes ? Vous avez quitté le système scolaire et vous êtes un peu perdu(e) dans votre parcours de formation. Selon votre projet, venez découvrir des diplômes et des métiers qui vous permettront de vous insérer rapidement, de rebondir, de trouvez le secteur qui vous plait.
La mission locale peut vous accompagner dans votre recherche de formation. Vous ne trouverez pas de liste unique répertoriant toutes les formations conventionnées existantes. Mais quelques sources sont incontournables et consultables auprès de notre espace Documentaire.

  • Les différents accompagnements de la Mission locale d’Aubervilliers

    • Le POP (Parcours d’orientation professionnelle)

      Votre mission locale peut vous accompagner en vous proposant de suivre un POP (Parcours d’orientation professionnelle).
      L’objectif de cet accompagnement est de faire émerger un projet et de vous permettre de découvrir les métiers et les formations pour atteindre votre objectif.
      Les ateliers se déroulent en collectif sur 3 semaines dans les locaux de la mission locale et se terminent par un stage pratique en entreprise.
      Pour suivre un POP il faut être orienté(e) par un conseiller de votre Mission locale (Aubervilliers Saint Denis, ou de la Courneuve, ou de Pierrefitte, ou de Stains).

    • L’AVA (Accompagnement Vers l’Alternance)

      Vous avez entre 15 à 25 ans et résidez à Aubervilliers. Vous recherchez un employeur et un centre de formation. Vous êtes motivé(e) par une formation en alternance.
      Vous pouvez suivre le module AVA. Les objectifs sont d’informer sur la législation relative à la formation professionnelle alternée, vous aider à la rédaction de CV et lettre de motivation et vous accompagner dans votre recherche d’entreprises et de CFA.

      Le chargé de relation entreprise est là pour vous aider dans cette recherche et faire une prospection ciblée en fonction de vos demandes.

      L’AVA se déroule de façon collective (11/12 personnes maximum) dans les locaux de la Mission Locale. Le module dure environ 1 semaine et un accompagnement suivi vous est proposé tout au long de votre recherche. Plusieurs sessions sont proposées entre avril et septembre.
      Vous pouvez suivre cet atelier après avoir été orientés par votre CIO, le PIJ, la régie de quartier, la MGI. Vous pouvez aussi vous inscrire directement à la mission locale.

    • Le CIVIS (Le contrat d’insertion dans la vie sociale)

      La loi de cohésion sociale souhaite accompagner vers l’emploi les jeunes de 16 ans à 25 ans en voie d’exclusion du marché du travail.
      Le contrat d’insertion dans vie sociale vous permet d’accéder à un accompagnement renforcé par votre conseiller.
      Ce contrat s’adresse à tous les jeunes, il est renforcé pour les jeunes sans qualification (niveau V bis et VI).

      Ce dispositif a pour objectif de permettre d’accéder à la vie professionnelle.
      En signant un contrat d’insertion dans la vie sociale, vous vous engagez à participer aux actions de formation et de préparation à l’emploi proposées par votre mission locale. Ce contrat vous ouvre la possibilité, dans le cadre de votre parcours d’insertion de bénéficier d’une allocation dès votre majorité.
      Elle est versée pendant les périodes durant lesquelles vous ne percevez ni de rémunération au titre d’un emploi ou d’un stage, ni aucune autre allocation.
      Le montant de votre allocation mensuelle est variable en fonction de votre situation dans la limite de 900 € par an. Le paiement de l’allocation peut être suspendu ou supprimé en cas de non-respect par le bénéficiaire de ses engagements contractuels.

      Le CIVIS est conclu pour une durée d’un an. Il peut être renouvelé autant de fois que nécessaire si l’objectif d’insertion professionnelle n’est pas atteint.

      Dans tous les cas, le CIVIS prend fin si vous trouvez un emploi d’une durée au moins égale à six mois, si vous créez ou reprenez une activité non salariée, si vous atteignez votre 26e anniversaire.

    • Le PLIE (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi)

      Le Plan Local pour l’insertion et l’Emploi s’adresse aux jeunes qui rencontrent des difficultés dans leurs recherches d’emploi et/ou de formation. Le PLIE est avant tout un accompagnement personnalisé qui doit favoriser un retour à l’emploi durable pour les bénéficiaires de ce plan. Cela se traduit par un parcours individuel dont les objectifs pourront être selon la situation : acquérir un revenu, accéder à un emploi ou à un diplôme ou à une qualification, élaborer un projet professionnel, se tester en milieu de travail. La durée totale du parcours ne dépasse pas 18 mois. Dans ce cadre, votre conseiller professionnel vous accompagne avec un suivi très régulier.

  • Des partenaires

    • AFPA

      L'AFPA est un des premiers organisme de formation professionnelle qualifiante pour adultes demandeurs d'emploi et salariés en France. Cet organisme propose de nombreuses formations en alternance ou non.

      La mission locale utilise un dispositif particulier géré par l’AFPA , c’est le Programme de préparation à l’alternance.

      Ce dispositif est à destination des jeunes de 16 à 25 ans en difficulté d'insertion professionnelle ayant signé un CIVIS.

      Les objectifs principaux sont de :

      • Favoriser l’entrée dans la vie active en particulier par le biais de l’alternance (contrat de professionnalisation et apprentissage).
      • Rapprocher les qualifications des publics d’un territoire et les besoins des entreprises de ce territoire (d’où une priorité donnée aux métiers en tension).

      Les principaux pré-requis sont définis par l’AFPA.

      AFPA
      50 rue Lépine - 93500 Pantin. Tél. : 01 48 43 75 26

    • Écoles de la deuxième chance

      L’E2C ou École de la deuxième chance accueille des adultes, de 18 à 25 ans (et de 26 à 30 ans, allocataires du RMI en Seine-Saint-Denis), sortis depuis au moins deux ans du système scolaire, sans diplôme ni qualification. L’objectif est d’aider des personnes qui ont conscience d’un niveau scolaire trop faible et d’une expérience insuffisante pour espérer un emploi stable, et qui décident de « retourner à l’école» pour aller vers un métier choisi.
      L’enseignement en français, mathématiques, informatique, culture générale, est assuré de manière individualisée, chaque élève progressant selon son niveau avec l’appui des enseignants.
      La durée est en moyenne 4 à 6 mois. L’E2C ne prépare pas de diplôme

      Les stages en entreprise sont nombreux et systématiques (presque la moitié du temps).
      Formation gratuite, rémunération comme stagiaire de la formation professionnelle.

      Pour tous renseignements contactez le siège 17, rue Edgar Quinet 93120 La Courneuve. Tel. : 01 48 36 51 50

    • Les APP Ateliers de pédagogie personnalisée

      L’A.P.P. s’adresse à un public volontaire qui formule une demande d’acquisition ou de remise à niveau des savoirs de base dans les domaines de la culture générale et de l’apprentissage technologique, dans le cadre d’un projet personnel d’insertion.

      La durée de formation est fonction du projet professionnel ou personnel et varie de quelques heures à 300 heures maximum.

      L’APP propose des formations de remise à niveau en français, mathématiques, initiation à une langue étrangère, sciences (biologie, physique, chimie...), expression écrite et orale, raisonnement logique, de la culture technologique de base : bureautique (traitements de texte, tableurs), initiation à Internet et aux nouvelles technologies, à la comptabilité.

      Il répond aux demandes des personnes qui souhaitent préparer une entrée en formation qualifiante.
      Les entrées en formation se font à tout moment,
      L'APP accueille un public varié salariés et demandeurs d'emploi.

      Pour tous renseignements complémentaires contactez :
      A.P.P. GEFORME 93
      64, avenue de la République
      93300 AUBERVILLIERS
      Tel. 01 49 37 08 27 /Fax. 01 48 34 30 71
      Si vous avez un conseiller vous pouvez aussi lui en parler.

    • Les pôles de mobilisation

      Les pôles de mobilisation doivent permettre de mobiliser les jeunes vers une insertion professionnelle (emploi ou formation) en élargissant leurs choix professionnels, en leur apportant les savoirs de base (remise à niveau).
      Pour accéder à ce dispositif, il faut être disponible pour aborder une réelle démarche d’insertion professionnelle, pour pouvoir effectuer un parcours de formation à temps plein.
      Si vous n’avez pas de projet professionnel cohérent et ne disposez pas de pré-requis nécessaires pour entrer dans un parcours d’accès à la qualification vous pouvez suivre ce pôle. Les entrées et sorties sont permanentes, avec une durée variable.
      Le contenu : accueil, ateliers, élaboration du projet professionnel, plateaux techniques ou plateaux de découvertes des métiers, projets collectifs, remise à niveau, bilans.
      La plateforme peut s’articuler avec une plateforme linguistique ou un pôle d’accès à la qualification.

      Il est possible d’avoir une rémunération par le CNASEA.

    • L’Espace dynamique d’insertion

      A pour objectifs d’engager une personne dans un parcours d’insertion pour pouvoir acquérir des compétences personnelles et sociales avant de se lancer vers les apprentissages professionnels.

      Cet espace s’adresse aux jeunes qui sont écartés des dispositifs d’insertion classique. Ils doivent s’engager dans une action de 20h au minimum sur une durée variable de 4-6 mois. Il y a la signature d’un contrat d’engagement avec l’espace dynamique d’insertion. Sur notre territoire nous travaillons avec l’Espace Nord-Ouest qui est situé à Saint-Denis.
      L’objectif de la formation est avant tout un appui et un accompagnement dans les démarches en vue de la résolution des difficultés sociales. Des activités collectives et un suivi individualisé sont proposés.

      Les modules sont : des ateliers de production multimédia, d’écriture, de Calligraphie…ou encore de recherche d’emploi et de formation, Sécurité routière, d’Arts plastiques.

  • Les aides financières

    Tout dépend de votre statut. Si vous percevez des allocations chômage.
    Si vous n'êtes pas indemnisé, vous pourrez dans certains cas percevoir une rémunération versée par l'État si votre stage est agréé au titre de la rémunération des stagiaires.

    Pendant ma formation les frais de formation (inscription, transports, hébergement, repas...) sont-ils à ma charge ?
    Selon le stage que vous suivez et en fonction de votre situation personnelle, une aide financière peut vous être accordée dans certains cas par l'Assédic, le Conseil Régional, le Conseil Général, votre mairie, l'Association pour la Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des Handicapés (l'AGEFIPH), la Caisse d'Allocations Familiales (CAF), les caisses de retraite, etc.

    • FDAJ (Fonds Départemental d’Aide aux Jeunes)

      Le Fonds départemental d’aide aux jeunes de Seine-Saint-Denis est destiné à favoriser l’insertion sociale et professionnelle des jeunes du département âgés de 18 à 25 ans, éprouvant des difficultés, inscrits dans une démarche d’insertion et bénéficiant d’un suivi régulier par un référent ( conseiller de votre mission locale ou assistante sociale).
      Quelles sont les aides ? A titre indicatif cela peut concerner les domaines de l’alimentation, le soutien à la formation, ou encore la santé. C’est une aide ponctuelle qui peut-être renouvelée si nécessaire.

    • FIPJ (Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Jeunes)

      Ce dispositif financier intervient en complément des actions déjà existantes.
      Ce fonds est destiné à financer des actions complémentaires à l’accompagnement personnalisé et renforcé des jeunes confrontés à différents obstacles (sociaux , familiaux, culturels et relationnels…).
      Le FIPJ peut être délivrés aux jeunes par la mission locale sous forme de chèques services (alimentation et hébergement).

    • Chèques mobilité

      Cette aide est octroyée par la Mission locale en fonction des besoins. Elle prend la forme de chèques mobilité financés par la Région Ile-de-France.
      Elle s’adresse aux jeunes de moins de 26 ans en parcours d’insertion et qui sont suivis par une PAIO ou une Mission locale en Ile-de-France.

      Les chèques mobilité permettent d’acheter des titres de transports, billets ou forfaits, pour se déplacer sur les réseaux transport en commun de l’Ile-de-France.

      Renseignez vous auprès de votre conseiller.